Médias

6ème République : la première bataille est gagnée

Posté par le 11/01/2017 dans A la Une, Actus, Médias, Vidéos | 1 commentaire

Amis lecteurs,
Je vous adresse mes voeux les plus sincères pour cette nouvelle année qui débute. Je suis optimiste car je ne me demande pas ce que 2017 fera de nous, mais plutôt ce que nous ferons de 2017.
Si nous continuons de bien travailler, nous en ferons l'année de la Constituante pour la 6ème République.

Nous avons déjà marqué beaucoup de points qui ne doivent pas être sous-estimés, et gagné une bataille décisive, qui marque d'ores et déjà l'Histoire de notre pays.

Sans que les défenseurs de la Vème République ne s'en soient aperçu, nous avons réussi à mettre la Constitution de 1958 en débat. Et c'est déjà énorme, car le propre d'une Constitution c'est de ne pas être discutée. Elle doit, pour incarner sa fonction supra légale et supra politique, recueillir un très large assentiment populaire. Une Constitution peut faire l'objet d'interprétation mais ne peut souffrir d'être contestée dans sa légitimité même.

Dès lors que le débat politique national prend à bras le corps la question de la légitimité de tel ou tel article, c'en est déjà fini. Vous me rétorquerez que la Constitution  a été discutée et révisée souvent depuis 1958. Certes, mais de l'aveu même des universitaires et experts du sujet (comme Dominique Rousseau ou Jean Garrigues), c'est la première fois que le débat ne porte pas sur la répartition du pouvoir entre élus ou entre corps constitués, mais bien sur la place du citoyen, du peuple.

Longtemps nous avons prêché contre la Constitution de 1958 de façon assez isolée.

Ces jours-ci, tout bascule. Sachons reconnaître les indices qui montrent le sens dans lequel l'Histoire se fait, au moment même où elle se fait.

Regardez Arnaud Montebourg qui mentionne l'article 49 al. 3 dans son affiche de campagne.

Affiche Montebourg

 

 

 

 

 

 

Observez Manuel Valls qui opère un retournement si spectaculaire sur le 49 al. 3 qu'il saborde sa propre crédibilité.

Lisez Bernard Cazeneuve et sa défense en règle du 49 al. 3 dans sa dernière longue ITW, celle qu'il a faite au JDD.

Cazeneuve 49 3

 

 

 

 

 

 

 

 

Sachez-le, nous avons gagné la première bataille dans cette guerre contre la monarchie présidentielle. La Constitution de 58 est tombée de son piédestal. Elle est irrécupérable.

Et le plus drôle c'est que plus ses partisans voudront la défendre publiquement, plus ils feront de la Constitution un objet de débat public, renforçant donc sa chute inéluctable.

Par exemple, lorsque Marine Le Pen dit qu'elle "garde le 49-3", ce n'est pas seulement instructif quant à sa véritable conception de la souveraineté (notez-le bien, avec elle, ce n'est pas le peuple qui est souverain, c'est le Président), mais aussi la preuve que d'ici à l'élection d'avril et de mai, tous les candidats devront se positionner sur la question de la monarchie présidentielle et de la 6ème République.

Il nous faut donc accéler la deuxième phase, celle de la grande délibération populaire sur la nouvelle Constitution que nous voulons.

Continuons de mettre en débat nos propositions, comme le droit de révoquer les élus à partir de la mi-mandat et la prise en compte du vote blanc dans le suffrage exprimé, deux mesures qui constituent notre marque de fabrique car elle prouvent que nous ne sollicitons pas des suffrages sur la base d'une confiance aveugle qui est aujourd'hui introuvable dans les profondeurs du pays, mais sur la base de garanties démocratiques solides, garanties qu'aucun autre candidat que Jean-Luc Mélenchon n'est prêt à donner aux citoyens.

Continuons de susciter un désir de délibération constituante, en libérant la parole publique sur les nouveaux droits que nous pourrions gagner en 6ème République, comme le droit de vote à 16 ans, le droit de mourir dans la dignité, le droit à l'avortement, ou le droit de préemption des salariés sur leur outil de travail..

Dans chaque recoin du pays, notre tâche est de faire discuter : de la Règle Verte, de la propriété privée, des nouvelles technologies et ses implications, et de tant d'autre choses nécessaires à notre émancipation humaine.

Le cadre de nos réunions doit permettre à chaque personne présente d'éprouver dans sa chair qu'elle a la légitimité et l'aptitude de formuler une réflexion et même une opinion sur toutes ces questions d'ordre constitutionnel. C'est à nous de faire toucher du doigt à toutes et tous son propre pouvoir souverain.

Commençons à rêver et écrire les articles de la nouvelle Constitution.

Le 5 janvier, en écoutant les voeux de Jean-Luc Mélenchon sur la paix, je me disais qu'il manquait un article pour résumer ce qu'il synthétisait sur la France et sur la paix.

J'imaginais un nouvel article : "La France est une Nation universaliste. Elle postule la paix pour elle et entre toutes les Nations".

Lors du déboulé à Tourcoing, où Jean-Luc Mélenchon a parlé de la souffrance au travail et de la souffrance du non-travail, il a parlé du droit, pour les salariés, de reprendre leur entreprise sous forme de coopérative. Ce droit devra trouver sa place dans la 6ème République.

Il y a mille exemples que de ce qu'il nous reste à faire.

Allez, au travail !

L'année 2017 sera grandiose. Elle sera historique.

Salvador Allende, dans sa dernière allocution radiophonique, a dit : "La Historia es nuestra y la hacen los pueblos". L'Histoire est à nous et ce sont les peuples qui la font.

Regarde, 2017, comme nous faisons l'Histoire !

 

Bonus :

Ci-après une émission de Public Sénat du 10 janvier 2017. "Veme République : passer à la suite ?"

C'est la première fois que je fais une émission de télé face à des universitaires et journalistes à propos de notre méthode de passage à la 6ème République. C'est la première fois que je développe autant notre méthode, celle du passage par l'article 11 de la Constitution.

 

Bonus 2 VOX POPULI Quand le 49.3 devient un sujet de sketchs humoristiques à une heure de grande écoute.. (Excellente punchline de Lamine Lezghad)

 

 

Fin de règne de Hollande et dynamique de la campagne Mélenchon

Posté par le 08/01/2017 dans A la Une, Actus, Médias, Vidéos | 0 commentaires

Samedi 7 janvier, à la veille du "déboulé" de Jean-Luc Mélenchon à Tourcoing consacré à la dignité ouvrière, j'étais invitée sur BFM TV dans le cadre d'un nouveau rendez-vous politique consacré aux débats présidentiels.

J'ai pu expliquer le principal intérêt et objectif de la France Insoumise : abolir la monarchie présidentielle et permettre à chaque citoyen.ne de participer à l'écriture de la nouvelle Constitution.

 

Marine Le Pen délinquante ? Ecoutez ses aveux [VIDEO]

Posté par le 22/11/2016 dans A la Une, Actus, Médias, Vidéos | 7 commentaires

En juin 2012, Marine Le Pen a fait faire un tract illégal à quelques jours du scrutin. Elle a avoué à la télévision être l'auteur du tract.

Sur ces images de Canal + et de France 3, l'usage de la première personne du singulier est on ne peut plus clair.

C'est sur le fondement de ces aveux que MLP a été condamnée par le Tribunal Correctionnel de Béthune à 10 000 € d'amende.

En appel, Marine Le Pen s'est dédite et a fait dire à son avocat que ce n'était pas elle. Cette lâcheté sans nom a convaincu la Cour, qui l'a relaxée.
 

Demain, c'est moi qui passe devant la Justice car lors du dépôt de la citation directe à l'encontre de MLP j'ai déclaré, en tant qu'avocate de Jean-Luc Mélenchon, que j'étais sûre quant au fait que Marine Le Pen était une délinquante.

C'est le comble, non ? C'est elle la tricheuse et la menteuse, et c'est moi l'accusée!

Faites circuler cette vidéo qui montre bien ce dont Le Pen et le FN sont capables.

Mon procès aura lieu à la Cour d'Appel de Paris, chambre 7 pôle 2, à 15h.

Je compte sur le soutien des avocats du SAF, des militants de la France Insoumise, et bien sûr de mon avocat, le Bâtonnier Charrière-Bournazel.

 

* En 2013, lors de mon procès devant le Tribunal de Grande Instance, une pétition de soutien avait été lancée.

Il est encore possible de soutenir en apportant votre signature !

 

 

Pétition de soutien à Raquel Garrido

[signature]

Signer
8,646 signatures

Partager avec vos amis:

   

 

Dernières Signatures
8,646thierry bertheault
8,645Véronique COMONT ParisRetraitée
8,644Samir Benhlalinsoumis
8,643arnaud pommierDEMUINEnseignant
8,642joel BRETEAUST ANTOINE DU ROCHER37360
8,641Jean-luc BeaumontWagnon
8,640kaelig FREDERICste anne sur Vilaine
8,639Virginie Bellut Monistrol sur loire43120
8,638Mohamed NAKIBSOREZEconseil entreprise et autres services de gestion
8,637Hervé TissotVanvesDesigner
8,636Stéphane Tréhard Moulédous syndiqués
8,635Vincent MartinoVillejuif94800
8,634Hervé GIOANBISCARROSSE40600
8,633patrick rollincastelsarrasincitoyen retraité
8,632Gérard SENATOREMarseilleRetraité-Ancien syndicaliste
8,631sandra linantnailloux
8,630MONTES Marcelsix fours les plages 83140
8,629Françoise ECKARDPARISBien seule
8,628Maryline Robinele petit quevillyretraitée
8,627laurent levasseurnogent sur seineinsoumis communiste
8,626louis pastoretcuers83390
8,625Serge SalesMoliets et Maa40660
8,624Eric HuchelmannObernaiInsoumis
8,623Daniel MER
8,622Maëva FaureLes lilasÉtudiante en droit
8,621Valerie MartinVillefranche sur Saône
8,620Christiane CAUSSEVARILHES
8,619yveline DUBUSorchiesinsoumise
8,618Françoise Ressouches Vallées en Champagne
8,617Aude DanieliParisChercheuse en sociologie à l'université
8,616marc BERNALICISPOIL58170
8,615SIMONE SEBBANBETHEMONT LA FORET95840
8,614catherine roubaud47300citoyenne
8,613sylvie NicolazziCleurieprofesseur retraitée
8,612muriel candillonmontpelliercitoyenne
8,611Gérard COLLIATTrévouxCitoyen scandalisé
8,610Jean-Baptiste MARINIBLERANCOURTcitoyen
8,609Marie-Hélène CabannesLes AiresMembre CGT
8,608Nicolas TRINITÉle Rheu
8,607JACQUES DESTOUETBAYONNEprésident d'association éducative scolaire
8,606Jean Pierre Reyal EragnyCiyoyen
8,605Gilles DesrozierVITRY SUR SEINE94400
8,604bernard bernexsevranrévolté mais bon , on tiens le coup
8,603claire votatparis
8,602gerard jovetauxerreperso
8,601Laurent MetzgerWolfisheim67202
8,600denis lebontruinasretraité
8,599Bernard DAGUETFrance Insoumise
8,598Martial NEMES
8,597Gilles Schoen
8,596Benjamin Durier
8,595lise ketterer
8,594farid smailsainte gauburgecitoyen
8,593catherine milletbesançoncitoyenne
8,592Séverine Haberer Saint Vincent de mercuze
8,591Yacine LallemToulouseChômeur
8,590Laurence DenneulinLyonEtudiante
8,589Jacques Le MerlusBaudArtiste Penseur Insoumis
8,588Fabrice Guillot
8,587jean-luc sinoquetfriville-escarbotin80130
8,586martine et michel viautelgrucretraités
8,585michel labardinFourques sur Garonne47200
8,584Arnaud ValentinNimesFI
8,583Nathalie Bonis
8,582klaus gerkecreteilinsoumis
8,581Béatrice LEFEBVRE TUBIZE Privé
8,580Didier GildasMontpellier
8,579annick bexvenetque
8,578simone gentilhommebrain sur l'authion49800
8,577annalysa Le CalvePontivy56300
8,576Akim AgueniBAILLY ROMAINVILLIERS77700
8,575Frédéric CauchyAubervilliers
8,574Catherine Faurecitoyenne pour la VIe République
8,573Cenap NardanGenèveS.d.f.
8,572Lambert PierreAncier
8,571Jérôme JacqueminBoulogne-sur-MerSimple citoyen
8,570André LavenuDieppeRetraité / PCF
8,569alexandre demangebrienne le chateau
8,568Alain ValbertChevalet
8,567julien FourelBruxellesFrançais de l'étranger
8,566Hatim-Pierre FAZILEABASSEEtudiant
8,565Jean Louis Clémentmilitant
8,564helene coulonpoitiers86000
8,563Martial FontCannes
8,562Stephan Matthey Jonais Montpellier
8,561Christian BoucherStockholmPersonne privée
8,560Agnès RicciardiCastanet
8,559Yves CHAPONNIMESINSOUMIS
8,558Pierre MarquèsNissan lez Ensérune
8,557Nathanaëlle PallaresBordeauxInsoumise
8,556Robert DupuisANNONAY07100
8,555Nicolas Poiriernyons
8,554Damien LeballeurLe HavreAgent de maîtrise
8,553Martine Ternisien d'OuvilleSaint Martin des Entrées14400
8,552Cocochyna Varela Val de Marne
8,551jacky renaudgasnyretraite
8,550François Diaz MaurinBarceloneChercheur
8,549Nathalie Nicolas nimes
8,548Andre ARNAUDSaint Clair de la Tourcitoyen poyr JLM
8,547jonathan janin37240

Le populisme expliqué en 2 minutes

Posté par le 11/11/2016 dans A la Une, Actus, Médias, Vidéos | 0 commentaires

L'élection de Donald Trump provoque moults commentaires et questionnements.

Parmis ceux-ci, une référence revient constamment : le populisme.

Mais qu'est-ce que le populisme ?

 

Le populisme expliqué en 2 minutes par Raquel Garrido

Qu'est ce que le populisme?
Une explication en deux minutes.

Posted by Raquel Garrido on Friday, November 11, 2016

 

 

Que faire pour ALSTOM ? Nationaliser.

Posté par le 14/09/2016 dans A la Une, Actus, Médias, Vidéos | 0 commentaires

Aujourd'hui j'étais invitée de l'émission Les Grandes Gueules (RMC), désormais filmée et diffusée sur la chaîne N23.

Nous avons traité de l'entreprise ALSTOM, qui annonce la fermeture du site de Belfort.

J'ai expliqué en quoi cette annonce relevait d'une pure logique financière.

En vertu de l'accord passé par l'Etat en février 2016, celui-a pris une option d'achat de 20% des actions d'ALSTOM à Bouygues, qui les détient actuellement.

Bouygues voudrait que l'Etat achète ces parts à 35 € chacune. L'Etat veut un prix inférieur, raison pour laquelle Bouygues à jusqu'à maintenant refusé de céder ses parts à l'Etat.

Toujours en vertu de l'accord, l'Etat aura la possibilité, au bout de 20 mois, d'acheter les actions au prix du marché, qui est actuellement inférieur à 35€.

Bouygues veut donc à tout prix faire grimper le cours de l'action. Pour bien ponctionner les deniers publics! Cette annonce de fermeture est un cas d'école du fonctionnement de la finance. Pour faire monter les actions on annonce des fermetures! Au mépris du savoir-faire et des travailleurs.

 

 

 

Dans toute société politique il y a un NOUS et un EUX (I-Tele)

Posté par le 02/09/2016 dans A la Une, Actus, Médias, Vidéos | 0 commentaires

Jeudi 1er septembre j'étais invitée à l'émission On élève le débat animée par Laurence Ferrari.

Emmanuel Macron venait de déclarer, lors d'un déplacement en Province, qu'il y était pour voir "les vrais gens" et "la vraie vie".

Je trouve que cette formule le place de facto en dehors du champ du peuple et il confirme notre façon de latéraliser la vie politique.

Dans toute société politique il y a un NOUS et un EUX (sur cette théorie voir les travaux de Ernesto Laclau et Chantal Mouffe).

Pour la France Insoumise, NOUS c'est le Peuple et EUX c'est l'oligarchie.

C'est en insistant sur ce point que nous contribuons, au passage, à éviter l'installation d'un NOUS-NON-MUSULMAN face à un EUX-MUSULMAN, ni l'inverse d'ailleurs, c'est à dire un NOUS-MUSULMAN face à un EUX-NON-MUSULMAN.

[Extrait vidéo de l’émission où je développe l’objectif de la campagne Jean-Luc Mélenchon et le fait que Macron a un parcours oligarchique pur jus]

Pour voir l'émission complète (15') et notamment le débat sur la rentrée scolaire, c'est par ici : http://www.dailymotion.com/video/x4rj0qu_raquel-garrido-invitee-a-le-direct-ferrari-sur-itele-le-01-09-2016_tv

Macron : une candidature de plus de l’oligarchie (BFMTV)

Posté par le 01/09/2016 dans A la Une, Actus, Médias, Vidéos | 0 commentaires

La présidentielle de 2017 pourrait n'être qu'une bataille de titans au sein de l'oligarchie, à coup de sondages et de dispendieuses stratégies de pur marketing.

Il est temps que le Peuple entre sur la scène de cette présidentielle. C'est ce que nous faisons avec la candidature de Jean-Luc Mélenchon.


"Marcron : une candidature de plus de l…

Faut-il plus de démocratie directe?

Posté par le 26/08/2016 dans A la Une, Actus, Médias, Vidéos | 0 commentaires

Le 17 août 2016, j'étais sur France Inter pour ce débat sur la démocratie directe :

 


Faut-il plus de démocratie directe ? Raquel…

Pour les uns, c’est l’expression absolue de la volonté du peuple… Pour les autres, c'est une expression trop simpliste de la démocratie.

Silhouettes de votants

 

Silhouettes de votants © Getty / Kevin Smart

Les réponses oui/non, pour/contre ne sont pas suffisantes recouvrir l’ensemble des enjeux. Référendum en veux-tu, en voilà : il est au programme de la gauche de la gauche comme de la droite de la droite.

Aux programmes aussi de candidats à la primaire de républicains, symptôme d’une démocratie malade ou remède ? Sous la Vème République, local ou national, il a été utilisé 17 fois…

Dernière consultation en France, le projet de construction d’un aéroport à Notre-Dame des Landes : approuvé, mais contesté avant même que les résultats ne soient proclamés.

Même chose pour le Brexit, où on a même vu certains réclamer un second référendum, histoire d’être sûr d’avoir bien répondu à la question…

Avec le référendum, le peuple souverain peut peut-être reconquérir sa capacité de contrôle politique. Est-ce au contraire du bluff démocratique ?

Sommes-nous atteints de référendite aiguë ?

 

Les invités

Les références

L'équipe

Le bilan de Hollande c’est d’avoir permis le retour de Sarko

Posté par le 24/08/2016 dans A la Une, Actus, Médias, Vidéos | 0 commentaires

Lundi 22 août j'étais invitée de l'émission de France Info "Les Informés". C'est une émission quotidienne de débat qui oppose des intervenants politiques, de la société civile, et des journalistes à propos de l'actu du jour. Elle est animée par Jean-Mathieu Pernin, animateur vif et caustique. Elle a de bonnes audiences, raison pour laquelle elle sera désormais diffusée à la télévision (à partir du 1er septembre), sur la nouvelle chaîne d'information continue de France Televisions.

Ce lundi nous avons parlé des candidatures de Sarkozy et Montebourg, de la crise du lait, et du sommet Hollande-Merkel-Renzi.

Voici un extrait sur Sarkozy :

 

 

Et voici l'émission complète :


Raquel Garrido sur France Info (22/08/2016)

 

« Les cumulards, il faut les dégager de la vie politique » – LCI

Posté par le 20/08/2016 dans A la Une, Actus, Médias, Vidéos | 3 commentaires

Aujourd'hui j'ai fait ma Revue de Presse sur LCI.

On m'a demandé de choisir trois articles dans la presse de la semaine qui vient de passer, et de les commenter. On m'a aussi posé une question surprise, sur Macron "pas socialiste".

Sébastien Roussette, un Insoumis de Normandie, a fait la retranscription de mon interview :

 

* Macron n'est pas socialiste

"C'est une blague. Je note qu'Emmanuel Macron met à distance un parti, et en fait, tente de mettre à distance les partis, parce que c'est ça qui est aujourd'hui dans l'air du temps, c'est ce rejet des partis. A juste titre, les français n'en peuvent plus de ces partis de la cinquième république qui captent tout le pouvoir, et qui ne représentent pas l'intérêt général.

Emmanuel Macron, vous savez, il me rappelle le film « Le Guépard », avec cette phrase qui dit « il faut que tout change, pour que ne rien ne change ». Il y a le conte Fabrizio et puis, il y a le jeune Tancrède. Tancrède va épouser les traits de la révolution Garibaldienne et va dire à son oncle ne t’inquiète pas, je vais faire comme si on fait la révolution, mais en fait t’inquiète : derrière, on va garder le pouvoir pour la noblesse, pour l’ancien régime. Et bien Emmanuel Macron, c’est ça. Il s’habille avec les oripeaux de la nouveauté.

Je pense qu’il défend proprement les intérêts de l’oligarchie dont il est un membre éminent. Quand on fait des études à l’ENA, et qu’ensuite on part travailler à la banque, et parce que l’on a bossé à la banque, on se retrouve à l’Elysée, et, ensuite, on est ministre des finances au service de la finance, c’est la définition même de l’oligarchie".

* La "popularité de Macron" et les sondages

"C’est les sondages qui disent ça, et c’est ça tout le problème qu’on a actuellement. On vit dans une sorte de sondocratie. C’est tout le pouvoir des sondages, et d’ailleurs, les élections primaires ,que cela soit chez Les républicains ou au Parti Socialiste, vont aggraver ce trait là, parce que les personnes – peu nombreuses, parce que c’est des histoires de partis, les primaires – qui iront voter, vont se déterminer en fonction de quoi? En fonction des sondages. Or, la République, la souveraineté, l’exercice de sa souveraineté implique que l’on se forge soi même son opinion politique, pas à travers les sondages qui à mon avis, franchement, devraient être interdits".

* Valls et "l'unité de la Gauche"

"Je ne sais pas s'il nous vise. François Hollande lui-même a déclaré ensuite que dans son idée à lui,  « le rassemblement ne concernait pas Jean Luc Mélenchon ». Ils ont très bien compris que nous sommes sur un autre type de parcours, un autre type de latéralité de la vie politique. On essaie de faire en sorte qu’il y ait un désir de renverser la cinquième république à travers de l’assemblée constituante pour la sixième république".

* Valls et la 5ème République

"Exactement, c’est ça qui a captivé mon attention dans cette interview, parce qu’il y a une phrase qui est passé assez inaperçue, dans les commentaires de cette interview. Premièrement, La Provence pose la question de la sixième république. Merci La Provence, je pense que c’est la question phare, il faudrait la poser à tout les candidats à la présidentielle. Que pensez vous des institutions actuelles ? Serez vous prêt à les modifier ? Comment, et quand ? Quels seront vos engagements ? Donc merci la Provence d’avoir posé cette question à Manuel Valls sur le passage à la sixième république. Et alors, la réponse de Manuel Valls est absolument consternante ! Il dit le génie du Général De Gaulle c’est d’avoir forgé des institutions qui résistent aux français, en somme. Il dit le peuple français est contestataire, on le voit bien en ce moment, il est frondeur, etc … , et c’est bien parce que nos institutions, elles résistent …

Mais enfin ! C’est quand même hallucinant qu’un homme politique qui lui-même, ne représente rien, je rappelle que Manuel Valls est Premier ministre par le fait du Prince, parce que nos institutions leur permettent. Son seul titre de gloire, c’est d’avoir regroupé 147.000 voix, c'est-à-dire 5 %, à la primaire de 2011, voilà ce que représente cet homme. Et, il est là, il utilise tout son pouvoir pour dire au français, mais vous manifestez trop, vous être trop dans l’opposition, et, avec la cinquième, on tient bon, nous le pouvoir. Je crois qu’il ne réalise pas à quel point les français, on en marre de ça, et on a besoin de retrouver nous même notre pouvoir politique".

* La Caravane Insoumise

"La France Insoumise, c’est ce mouvement, hors partis, qui soutient la candidature de Jean-Luc Mélenchon. Les jeunes ont pris en charge cette campagne estivale, parce qu’effectivement, de plus en plus de français ne partent pas en vacances, et puis, il y a des quartiers qui sont totalement oubliés de la vie politique. Les hommes politiques, les partis, n’y vont plus. Ces militants de la Caravane insoumise sont allés dans tout ces quartiers qu’on connaît, il y avait un groupe dans l’est de la France, vers Metz, Grenoble, Marseille, ces jours-ci, et puis une route ouest, qui était justement en Normandie, ces jours-ci, dont parle votre article.

L’idée, c’était à la fois, avec des logiciels, de montrer aux personnes qu’ils avaient des droits, par exemple, l’accès au RSA ou autre, parce que beaucoup de personnes ne réclament même pas leur droits, et à la fois, les accompagner dans leur démarche d’inscription sur les listes électorales. Cette histoire d’abstention, c’est délicat. Vous voyez, tout les partis politiques regardent les français, et les méprisent, en disant quoi vous votez plus, c’est très grave, vos aînés se sont battus pour la démocratie, il faut aller voter. Les mêmes qui trahissent leur programmes, les mêmes qui dégoûtent les français, leur font la morale à chaque élection en disant, maintenant, il faut aller s’inscrire.  Sauf que pour nous, être abstentionniste, on en est victime. C'est-à-dire qu'on est expulsé de la vie politique, car cette vie politique, elle dégoûte. C’est pour ça que cette campagne d’inscription sur les listes électorales, elle est très atypique, elle est très humble. On va dans les quartiers, là où personne ne va, en leur disant écoutez, on ne vous promet pas monts et merveilles, on vous propose des mécanismes qui, a un moment donné, vous donneront à vous du pouvoir, c’est l’assemblée constituante, c’est reforger les institutions, c’est d’obtenir le droit de révoquer des élus entre les élections, parce que cela suffit d’être pris pour des zozos où on vous demande de venir voter tout les cinq ans, et puis entre temps, on vous méprise allègrement. Il faut vraiment pouvoir révoquer les élus entre les élections, c’est ce que ferait une sixième république".

* Ces élus qui veulent cumuler

"Pour moi elle signale la distance totale entre cette caste de politiciens qui gagnent quand même très confortablement leur vies, il faut savoir que la limite c'est à peu près 9000 euros, alors qu'on est plus de 50 % des français à gagner moins de 1800 euros par mois, et ces hommes et ces femmes se baladent sur les plateaux TV : il faut gagner moins, il faut faire plus d'efforts, il y a trop de fraudes aux allocations, etc …

Déjà aujourd'hui, on ne cumule pas toutes les indemnités, il y a une limite, mais c'est le principe : Pourquoi vouloir concentrer tout sur soi même ? Pourquoi vouloir tout concentrer le pouvoir?  Pour moi, à un moment donné, il faut que les français soient clairs. Si vous voulez rénover la démocratie, si vous voulez vraiment une démocratie saine, et pas être infantilisés, il ne faut pas voter pour des cumulards. Voilà, tous ces Front national qui sont des jeunes sénateurs cumulards, Marine Le Pen, elle cumule députée européen et conseillère régionale.. Regardez qui cumule, c'est une question éthique fondamentale. C'est gens là il faut les dégager de la vie politique."


La Revue de Presse de Raquel Garrido – 20/08/2016