Même Jean-Luc Mélenchon a le droit à un avocat

Posté par le 07/06/2012 dans A la Une, Actus | 2 commentaires

A la demande de Jean-Luc Mélenchon, dont je suis l'avocate, j'ai cité Marine Le Pen devant le Tribunal Correctionnel de Béthune.

Dans la citation, que nous présentons ensemble avec mon confrère Erwan Lorvellec, nous expliquons quels sont les délits commis par Marine Le Pen.

En l'occurence il s'agit de faits très graves puisqu'elle a ordonné la diffusion d'un tract d'appel à voter Jean-Luc Mélenchon. Un faux tract, qui dénature profondément le message politique de Jean-Luc Mélenchon. Le faux a trompé de nombreux électeurs qui ont sincèrement pensé qu'il provenait de Jean-Luc Mélenchon, ce qui m'a été rapporté par des militants sur le terrain ainsi que par une journaliste de MEDIAPART ayant réalisé une enquête à Henin-Beaumont.

Enoncer les faits et les qualifier juridiquement dans le cadre d'une action en justice, c'est mon métier.

Pourtant, le Front National croit pouvoir m'intimider en me poursuivant pour DIFFAMATION, alors que je me suis bornée à expliquer à l'AFP le contenu de la citation directe.

Je trouve ce procédé insupportable. En faisant pression sur moi, le Front National cherche à empêcher Jean-Luc Mélenchon de se défendre. Ils remmettent en cause le principe même du droit à l'avocat.

Je ne suis pas la seule à réagir ainsi.

 

J'ai reçu un message de soutien de mon ancien Bâtonnier de Paris, Christian Charrière-Bournazel, qui est actuellement Président du Conseil National des Barreaux qui est l'institution représentative des avocats. Qu'il en soit chaleureusment remercié.

 

" Chère Consœur,

       La querelle qui vous est faite par les cadres du Front National est injustifiée et dérisoire.

        Vous avez mon entier soutien.

        Cette lettre à vous-même n'est pas confidentielle.

        Votre bien dévoué confrère.

        Christian Charrière-Bournazel

        Ancien bâtonnier

        Président du Conseil National des Barreaux. "

 

J'ai également été informée par Pascale Taelman, sa présidente, que le SAF (Syndicat des Avocats de France, mon syndicat), avait adressé le communiqué suivant à la presse. C'est bien le droit d'exercer notre métier à l'abri des pressions qui est en cause.

 

Quand le Front national menace une avocate de poursuites pénales

 

Raquel Garrido, avocate d’un candidat aux législatives, est personnellement menacée de poursuites pénales par le Front national, pour des propos tenus dans le cadre de sa mission de défense de son client.

En menaçant un avocat directement dans l’exercice de ses fonctions, le Front national affiche sa conception des droits de la défense, composante essentielle des droits de l’homme et des libertés individuelles. Ces pratiques qui visent à museler la parole de l'avocat par la menace sont d'un autre temps ou d'un autre lieu, mais n'ont pas leur place dans une société démocratique.

Ce parti d’extrême droite nous montre ici son vrai visage.

Cette prise de position du Front national nous rappelle qu’il doit être combattu avec force par notre engagement social comme dans les urnes.

Pour ces raisons, Raquel Garrido reçoit tout notre soutien.

Paris, le 7 juin 2012

 

 

 

2 commentaires

  1. Je suis écoeurée par cette campagné nauséabonde du Front National envers Jean-luc Melenchon avec la promulgation de faux tracts du front de gauche. Les Français ont la mémoire courte en faisant passé au 1er tour une factueuse fasciste, xénophobe. Des millions de personnes sont morts dans les camps de concentration,  ses discours ressemble ostensiblement à celui d'Hitler! Il faut qu'elle soit condamnée pour la distribution de faux tracts!!

    • Je n'ai aucune sympathie pour Mme Marine Le Pen, son parti et ses militants, leur idéologie et leurs méthodes. Pour autant je ne crois pas que le rapprochement a priori avec les camps de concentration ou Adolf Hitler ne soit ni pertinent ni utile. Ou alors il faut argumenter de manière construite (en démontrant le cas échéant des similarités entre le discours de AH et celui de MLP qui ne se retrouveraient pas dans les discours des autres ténors politiques français). Sinon on est dans l'exagération et le FN peut en profiter pour dénoncer une diabolisation diffamatoire à juste titre cette fois-ci. Il faut au contraire répondre au Front National par le raisonnement argumenté pour démonter leur discours et leur programme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *