6ème République : la première bataille est gagnée

Posté par le 11/01/2017 dans A la Une, Actus, Médias, Vidéos | 1 commentaire

Amis lecteurs,
Je vous adresse mes voeux les plus sincères pour cette nouvelle année qui débute. Je suis optimiste car je ne me demande pas ce que 2017 fera de nous, mais plutôt ce que nous ferons de 2017.
Si nous continuons de bien travailler, nous en ferons l'année de la Constituante pour la 6ème République.

Nous avons déjà marqué beaucoup de points qui ne doivent pas être sous-estimés, et gagné une bataille décisive, qui marque d'ores et déjà l'Histoire de notre pays.

Sans que les défenseurs de la Vème République ne s'en soient aperçu, nous avons réussi à mettre la Constitution de 1958 en débat. Et c'est déjà énorme, car le propre d'une Constitution c'est de ne pas être discutée. Elle doit, pour incarner sa fonction supra légale et supra politique, recueillir un très large assentiment populaire. Une Constitution peut faire l'objet d'interprétation mais ne peut souffrir d'être contestée dans sa légitimité même.

Dès lors que le débat politique national prend à bras le corps la question de la légitimité de tel ou tel article, c'en est déjà fini. Vous me rétorquerez que la Constitution  a été discutée et révisée souvent depuis 1958. Certes, mais de l'aveu même des universitaires et experts du sujet (comme Dominique Rousseau ou Jean Garrigues), c'est la première fois que le débat ne porte pas sur la répartition du pouvoir entre élus ou entre corps constitués, mais bien sur la place du citoyen, du peuple.

Longtemps nous avons prêché contre la Constitution de 1958 de façon assez isolée.

Ces jours-ci, tout bascule. Sachons reconnaître les indices qui montrent le sens dans lequel l'Histoire se fait, au moment même où elle se fait.

Regardez Arnaud Montebourg qui mentionne l'article 49 al. 3 dans son affiche de campagne.

Affiche Montebourg

 

 

 

 

 

 

Observez Manuel Valls qui opère un retournement si spectaculaire sur le 49 al. 3 qu'il saborde sa propre crédibilité.

Lisez Bernard Cazeneuve et sa défense en règle du 49 al. 3 dans sa dernière longue ITW, celle qu'il a faite au JDD.

Cazeneuve 49 3

 

 

 

 

 

 

 

 

Sachez-le, nous avons gagné la première bataille dans cette guerre contre la monarchie présidentielle. La Constitution de 58 est tombée de son piédestal. Elle est irrécupérable.

Et le plus drôle c'est que plus ses partisans voudront la défendre publiquement, plus ils feront de la Constitution un objet de débat public, renforçant donc sa chute inéluctable.

Par exemple, lorsque Marine Le Pen dit qu'elle "garde le 49-3", ce n'est pas seulement instructif quant à sa véritable conception de la souveraineté (notez-le bien, avec elle, ce n'est pas le peuple qui est souverain, c'est le Président), mais aussi la preuve que d'ici à l'élection d'avril et de mai, tous les candidats devront se positionner sur la question de la monarchie présidentielle et de la 6ème République.

Il nous faut donc accéler la deuxième phase, celle de la grande délibération populaire sur la nouvelle Constitution que nous voulons.

Continuons de mettre en débat nos propositions, comme le droit de révoquer les élus à partir de la mi-mandat et la prise en compte du vote blanc dans le suffrage exprimé, deux mesures qui constituent notre marque de fabrique car elle prouvent que nous ne sollicitons pas des suffrages sur la base d'une confiance aveugle qui est aujourd'hui introuvable dans les profondeurs du pays, mais sur la base de garanties démocratiques solides, garanties qu'aucun autre candidat que Jean-Luc Mélenchon n'est prêt à donner aux citoyens.

Continuons de susciter un désir de délibération constituante, en libérant la parole publique sur les nouveaux droits que nous pourrions gagner en 6ème République, comme le droit de vote à 16 ans, le droit de mourir dans la dignité, le droit à l'avortement, ou le droit de préemption des salariés sur leur outil de travail..

Dans chaque recoin du pays, notre tâche est de faire discuter : de la Règle Verte, de la propriété privée, des nouvelles technologies et ses implications, et de tant d'autre choses nécessaires à notre émancipation humaine.

Le cadre de nos réunions doit permettre à chaque personne présente d'éprouver dans sa chair qu'elle a la légitimité et l'aptitude de formuler une réflexion et même une opinion sur toutes ces questions d'ordre constitutionnel. C'est à nous de faire toucher du doigt à toutes et tous son propre pouvoir souverain.

Commençons à rêver et écrire les articles de la nouvelle Constitution.

Le 5 janvier, en écoutant les voeux de Jean-Luc Mélenchon sur la paix, je me disais qu'il manquait un article pour résumer ce qu'il synthétisait sur la France et sur la paix.

J'imaginais un nouvel article : "La France est une Nation universaliste. Elle postule la paix pour elle et entre toutes les Nations".

Lors du déboulé à Tourcoing, où Jean-Luc Mélenchon a parlé de la souffrance au travail et de la souffrance du non-travail, il a parlé du droit, pour les salariés, de reprendre leur entreprise sous forme de coopérative. Ce droit devra trouver sa place dans la 6ème République.

Il y a mille exemples que de ce qu'il nous reste à faire.

Allez, au travail !

L'année 2017 sera grandiose. Elle sera historique.

Salvador Allende, dans sa dernière allocution radiophonique, a dit : "La Historia es nuestra y la hacen los pueblos". L'Histoire est à nous et ce sont les peuples qui la font.

Regarde, 2017, comme nous faisons l'Histoire !

 

Bonus :

Ci-après une émission de Public Sénat du 10 janvier 2017. "Veme République : passer à la suite ?"

C'est la première fois que je fais une émission de télé face à des universitaires et journalistes à propos de notre méthode de passage à la 6ème République. C'est la première fois que je développe autant notre méthode, celle du passage par l'article 11 de la Constitution.

 

Bonus 2 VOX POPULI Quand le 49.3 devient un sujet de sketchs humoristiques à une heure de grande écoute.. (Excellente punchline de Lamine Lezghad)

 

 

1 commentaire

  1. C'est un peu optimiste, car il y a beaucoup de vélléitaires parmis ceux qui prone la 6 eme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *