Hollande insulté en ligne et au Salon de l’Agriculture : la pointe de l’iceberg!

Posté par le 02/03/2016 dans A la Une, Actus, Médias, Vidéos | 0 commentaires

Hier sur I>Tele le plateau tout entier était indigné des réactions des internautes lors du dernier streaming présidentiel sur Périscope.

On a eu droit à des indignations contre ce peuple de malpolis! Je riais interieurement car je pense qu'ils ne s'apercoivent même de la scène caricaturale que forment les leçons de maintien de la part du Directeur de Libération ou du Maire de.. Cannes!

J'ai essayé de me mettre à la place de ceux qui se faisaient ainsi gronder. Laurent Joffrin leur reprochait leur incohérence.  Selon lui ils voteraient pour des réprésentants puis les insulteraient ensuite. Monsieur le Directeur oublie une chose, c'est que plus de 50% des français ne votent plus aux élections, sans doute excédés par les marques constantes de mépris qu'offrent les élus qui trahissent leur programme.

Bien sûr, la délibération c'est mieux. Raison pour laquelle je milite pour une assemblée constituante. La Constituante, c'est la modalité pacifique de règlement des conflits dans une société où les tensions montent.

1411050761306_wps_88_SCOTLAND_INDEPENDENCE_REFDans cette émission, où la mobilisation des jeunes contre la Loi ElKhomri a été dénoncée comme un "cocktail maléfique", j'ai au contraire vanté l'implication des jeunes. J'ai rappelé ma position en faveur du droit de vote à 16 ans qui a dynamisé la démocratie écossaise.

 

 

 


Hollande insulté en ligne : "ce n'est que la… par lepartidegauche

Mon camarade Sébastien Roussette a fait une transcription de mes interventions lors du débat :

 

"J'espère que la contestation ne sera pas désamorcée. Bon, ce n'est pas la tournure que cela prend. J'ai l'impression que le mouvement continue, il y a encore beaucoup encore de mobilisations autour de la pétition en ligne www.loitravail.lol et autour du ‪#‎OnVautMieuxQueCa‬.

La jeunesse n'est pas un cocktail maléfique, là en l'occurrence la jeunesse est celle qui est pionnière dans la mobilisation, parce que je pense que la perspective de rester toute une vie dans la précarité est quelque chose qui est devenu absolument inacceptable.

Je pense que nous qui ne sommes plus lycéens, étudiants, on doit être reconnaissant que la jeunesse se mobilise. Vous savez, il y a énormément d'abstention dans la jeunesse. A chaque élection, on dit regardez ils ne votent pas assez. Moi par exemple, je suis partisane du vote à 16 ans, j'ai remarqué que dans d'autres pays, en Ecosse, par exemple, ils ont mis en place le vote à 16 ans pour le référendum, ça dynamise la société, vous savez quand les jeunes sont là, ça dynamise.

Ma préconisation, mon conseil, c'est surtout ne lâchez pas pour le 9 mars! Moi je serais là, on sera là, et, il faut obtenir le retrait. C'est pas gagnez, vous dites que ça sera rejeté, je ne sais pas, ce n'est pas gagné, parce que la droite à mon avis fait une erreur qui est de renter sur le fond du sujet. Il y a un problème démocratique dans le fond. Si la droite avait proposé, si la droite avait persévéré dans sa politique de l'époque de Nicolas Sarkozy et elle avait été réélue pour ce faire en 2012, il y aurait un socle de légitimité pour le faire, mais, il n'y a pas de socle de légitimité pour ce gouvernement, et pour ce président pour mener cette politique, donc ce n'est pas démocratique.

Il y a un problème de démocratie, parce que nous citoyens en attendant quand on est des millions à faire grève en 2010 contre la réforme des retraites, au final, on perd parce que l'on a mis en 2012, Hollande, pour justement sanctionner celui qui a fait ça en 2010, et plouf, il fait la réforme des retraites, il allonge la durée de cotisation, donc on fait comment nous les citoyens, si à chaque fois, que l'on va voté, les hommes politiques  trahissent leur parole, et après, s'acoquinent à l'Assemblée Nationale contre nous?

(…)

Les personnes qui s'expriment dans le mouvement #OnVautMieuxQueCa, vous regardez la vidéo, les youtoubeurs, bon, il y a pas un seul la dedans, qui est un bourgeois étudiant, où dans les grandes écoles ou je ne sais quoi, ce sont des jeunes travailleurs, des jeunes instits, ce sont des gens qui bossent, caissier à Hyper U pour le dernier, donc attention à ne pas utiliser le mot jeunesse précarisée contre ceux des étudiants qui se mobilisent.

(…)

Non mais la, ce n'est pas tellement le journaliste qui parle, parce qu'il y a peu de chiffres, d'exemple concret justement à part dire c'est généralisé, mais l'éditorialiste qui parle, non mais c'est votre droit d'être plutôt militant éditorialiste que (…) mais vous êtes la à télé, faite le …, mais donnez des explications, vous êtes la pour mener l'enquête, autour de la table celui qui enquête; c'est vous. L'explication qui consiste à dire (…) des cas, Gattaz, parle toujours des cas, mais la vérité, c'est que plus vous facilitez les licenciements (…) non mais vous me dites quand je dois parler et quand je dois me taire, c'est ça, (…) non vous n'avez pas donné d'exemple, vous dites, il y a des cas,

et moi, je vous dit que aider le licenciement de quelqu'un n'aide pas à ce qu'il soit pas licencié, c'est quand même assez clair, je pense que tout le monde à compris, les six millions de personnes qui sont au chômage, les personnes qui sont licenciées ont compris que si c'était plus facile de les licencier, ils auraient pas encore plus leur boulot aujourd'hui, c'est logique,

donc au final, (…) il faut relancer l'économie, et ce n'est pas les licenciements qu'on relance l'économie, c'est avec la politique de la mer …

(…)

Cela vous étonnera pas que moi je suis une militante pour l'abolition de la monarchie présidentielle.
Vous parlez beaucoup d'institutions démocratiques, mais ce dont on ne parle pas assez à mon sens, c'est justement le fait que 50 % des français ne votent plus, c'est ça la réalité. Pour la présidentielle c'est un peu plus, mais il y a quand même un problème grave d'absence de participation des français, pourquoi, parce quand ils vont voté, et bien derrière, ils se font trahir sur des programmes qui sont pas respectés par les candidats, quand on regarde les choses du point de vue des citoyens, euh, écoutez, il y a aussi une colère qui monte (…) moi je peux aller jusqu'au bout du raisonnement, je pense que cette colère que vous voyez la, ce n'est que la pointe de l'iceberg,

J'ai toujours plaidé pour une refondation des institutions de la France, dans une constituante pour une sixième république. Pourquoi? Parce que je pense que c'est une modalité pacifique de règlement du conflit, nous avons un conflit grave entre les citoyens (qui devraient l'être et qui ne le sont plus en réalité), et cette oligarchie politique qui nous gouverne. La vérité est que si les gens les avaient sous la main, ces hommes politiques peut être que cela ne serait pas peut être juste des insultes qui auraient, et la, il y a un atterrissage, oui parce que le numérique le permet, la réalité virtuelle permet d'être en contact direct avec les gens, donc, ils atterrissent, il faut atterrir à la réalité.

Bien sur, moi je suis pour la politesse ce que vous voulez, la médiation, le palabre quoi, le fait que l'on délibère que l'on trouve le point d'intérêt général, sauf que ce n'est pas ça la politique en France, c'est des petites cliques qui font leur politique pour eux même, regardez la loi ‪#‎Elkhomri‬, la loi Elkhomri vous dit aux gens, vous allez pouvoir bosser jusqu'à 60 heures par semaine (…)

Vous méprisez quelqu'un tout simplement parce que je parle de quoi ? Des abstentionnistes et des citoyens. oh la la, c'est très grave hein, vous parler des citoyens et des abstentionnistes …"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *