Raquel Garrido, tête de liste Hauts-de-Seine (Le Parisien) #Regionales2015

Posté par le 02/12/2015 dans A la Une, Actus, Médias | 0 commentaires

A l'occasion des élections régionales des 6 et 13 décembre 2015, le Parti de Gauche a 2 têtes de liste départementales sur les listes Nos Vies D'Abord conduites par Pierre Laurent. Il s'agit d'Eric Coquerel (Paris) et de Raquel Garrido (Hauts-de-Seine).

Voici une brève présentation de Raquel Garrido parue dans Le Parisien

Vos candidats aux régionales : Raquel Garrido, tête de liste 92 Front de gauche

Thibault Chaffotte | 30 Nov. 2015, 15h36 | MAJ : 30 Nov. 2015, 15h36

 Raquel Garrido, 41 ans, est la tête de liste des Hauts-de-Seine du Front de gauche. Au niveau régional, la liste est menée par Pierre Laurent.

 

 

 

Raquel Garrido, 41 ans, est la tête de liste des Hauts-de-Seine du Front de gauche. Au niveau régional, la liste est menée par Pierre Laurent. (LP/T.C.)

 

Qui ? Fille de militants de gauche chiliens ayant fui la dictature de Pinochet en 1974, Raquel Garrido est arrivée en France à 14 ans, après avoir passé 13 ans au Canada. Elle s’est engagée en 1993, au Parti socialiste, puis au Parti de gauche, en suivant Jean-Luc Mélenchon.

Avocate de ce dernier, elle a notamment obtenu sa relaxe après que Marine Le Pen a déposé plainte contre lui pour injures alors qu’il l’avait qualifiée de fasciste.

Avec qui ? Raquel Garrido est tête de liste dans les Hauts-de-Seine de la liste Front de gauche. Au niveau de l’Ile-de-France, c’est Pierre Laurent, secrétaire général du PCF qui mène la liste. Cette fois encore, le Front de gauche est composé de trois principaux partis : le Parti communiste, le Parti de gauche et Ensemble. La liste accueille aussi des candidats hors partis.

Pourquoi ? Dans cette campagne, la candidate souhaite « porter les revendications d’une VIe République qui mette les citoyens au cœur des décisions politiques ». « Je suis fatiguée des partis dominants qui présentent des programmes qu’ils ne respectent pas », précise-t-elle. Le programme de sa liste a été défini par une assemblée citoyenne. Celui-ci prévoit « d’interdire le cumul des mandats » et « d’instaurer un droit pour les citoyens de révoquer leurs élus ». Une mesure que Raquel Garrido est prête à appliquer à elle-même, et pour laquelle elle s’est engagée à plusieurs reprises.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *