Halte à la chasse aux immigrés

Posté par le 11/02/2015 dans A la Une, Actus, Médias, Vidéos | 0 commentaires

Comment décrire le cas de Stéphane Tiki? Syndrôme de Stockholm? Pure aliénation? Syndrôme de l'enfant battu qui bat ses enfants à son tour? Quelle tristesse. Dans la théorie marxiste, on nomme petit-bourgeois celui qui, revêtant les attributs extérieurs du bourgeois, pense s'être extrait de sa classe.

Stéphane Tiki, militant, citoyen parce que militant, est, en fait, étranger. Il est, en fait, sans-papiers. Je ne suis vraiment pas certaine que l'information fut digne d'une brève dans le Canard Enchaîné.

C'est vrai, le cas est paradoxal et piquant, compte tenu des positions de l'interessé. La dissonnance cognitive dans laquelle se trouve Stéphane Tiki n'autorise cependant pas le déchaînement d'assauts dont il fait l'objet depuis la "découverte". Il n'a pas la nationalité française, so what? On ne peut pas être animateur des jeunesses UMP si on n'est pas français? C'est quoi cette règle débile qui confine à la préférence nationale? Comme de nombreux militants étrangers dans ce pays, il occupe – et c'est normal – une place dans les instances de l'organisation dans laquelle il milite. Le contraire serait étrange. J'ai été moi-même membre du Bureau National de l'Union Nationale des Etudiants de France alors que je n'étais pas française. Au même moment mon camarade Pouria Amirshahi en était devenu Président et il n'était pas français non plus. Quel est le problème? Saviez-vous qu'à la Révolution française la citoyenneté n'était pas liée à la naturalité? Il suffisait d'être citoyen dans ses actes (se battre pour la Révolution, nourrir un enfant, secourir un vieillard..). Faut-il rappeler les FTP-MOI ? Se trouverait-il quelque fine bouche pour exiger leur "démission"?

Profitons de ce triste épisode pour rappeler que derrière chaque immigré, qu'il soit avec ou sans-papiers, il y a un français en puissance. Que son cas serve à illustrer l'absurdité de la stigmatisation des immigrés et des sans-papiers. Dans mon débat de ce weekend sur BFM nous revenions sur la dernière attaque de Nicolas Sarkozy contre les éternels boucs-émissaires. Il faudrait désormais parler d'assimilation plutôt que d'intégration. J'avoue j'ai répondu d'abord en tant qu'immigrée, car comme on dit :  "y'en a marre".

Que cette affaire Stéphane Tiki serve à défendre tous ceux qui vivent cette situation, mais dans l'ombre. Qu'elle fasse comprendre à quel point le chemin de croix pour être admis dans la communauté légale des français est injuste, inutile et contre productif. Mais qu'on leur donne des papiers, à Stéphane Tiki, et aux autres, et qu'on n'en parle plus!


"Sarkozy n'est pas un exemple de vertu… par lepartidegauche

Dans l'émission, l'autre sujet abordé était la nouvelle "zone rouge" à Rome où la prostitution est libre. J'ai plaidé pour l'abolition, notamment au vu des témoignages des femmes victimes de prostitution qui s'expriment dans le procès du Carlton.

 

– GOODIE –

Ah oui! Et pour les fous de la préférence nationale, voici un goodie : Deux immigrés qui parlent librement du droit de révoquer les élus de la République! Supportez-le.


Faut-il révoquer les élus? Raquel Garrido… par lepartidegauche

(Emission d'Europe 1 du 10 novembre 2014, Stéphane Tiki vs. Raquel Garrido)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *