Invitée de La Semaine de l’économie (France 24)

Posté par le 30/07/2013 dans A la Une, Actus, Médias | 1 commentaire

Vendredi 26 juillet je participais à l'émission de France 24 "La Semaine de l'économie", animée par Stéphanie Antoine.

On a débattu de la pertinence de la politique économique de François Hollande. J'ai bien sûr beaucoup critiqué la politique de l'offre, avec la course à la baisse des "coûts" et le pacte de compétitivité. Je note positivement que mes interlocuteurs sont obligés de valider certaines de nos analyses économiques. Laurent Zinsou, PDG de PAI Partners, dont vous verrez qu'il est, sur le plateau, le représentant de Solférino, confirme que la dette n'est en vérité PAS un problème en France. Quant Patrick Artus, chef économiste chez Natixis, est d'accord avec moi sur la pertinence de restructurations de dette en zone euro.

J'ai défendu notre politique de relance de l'activité par le financement de la transition écologique, sujet qui était clairement illustré par l'exemple récent de la mise en cessation de paiements de la Ville de Detroit.

 


26/07/2013 LA SEMAINE DE L'ECO par france24


26/07/2013 LA SEMAINE DE L'ECO par france24

1 commentaire

  1. Il est certes très bien de vouloir relancer l'activité par la transition écologique. Construire les deux millions de logements à énergie positive qui nous manquent. Isoler ou reconstruire les cinq ou six millions de passoires thermiques pour en faire des logements qui ne consomment plus d'énergie. Isoler correctement la quasi-totalité du parc immobilier. Repenser l'urbanisme pour raccourcier les distances et favoriser ainsi la marche et l'usage du vélo. Tout cela c'est de l'emploi. 
    Mais il ne faut pas leurrer le citoyen : nous ne retrouverons pas le plein emploi avec les meilleures mesures de relance de l'activité. Il faudra aussi réduire drastiquement le temps de travail. Le temps hebdomadaire comme les années au travail. Et même avec cela il nous faudra peut-être imaginer une société où le farniente sera une donnée de base. Le citoyen lambda le sait très bien, il a vu les fantastiques améliorations de productivité dans tous les domaines, et reste narquois si on lui cause plein emploi futur en ne parlant que de relocalisation et relance de l'activité… 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *